Le point sur le protocole sanitaire dans les commerces et les restaurants

La réouverture des commerces et restaurants : les protocoles à respecter

 

Le 19 mai 2021 était une date attendue par tous les Français. Alors que les commerces non essentiels étaient fermés au public depuis le samedi 3 avril 2021, les restaurants, quant à eux, avaient leur rideau clos depuis plus de 6 mois. Cette réouverture n’est pas sans conditions : elle doit se faire en respectant un protocole sanitaire strict. Pour les restaurants et pour les commerces, le retour à la normale se fera en plusieurs temps. Les détails dans cet article.

Décryptons le protocole sanitaire renforcé pour les commerces

 

Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, la sécurité des salariés mais aussi des clients est une préoccupation majeure. Pour l’assurer, les commerçants doivent se mettre au diapason du protocole sanitaire en vigueur. Ce dernier rappelle notamment l’obligation de désigner un référent COVID-19, pour garantir le bon déploiement des mesures d’hygiène. En cas d’inspection sanitaire, il sera l’interlocuteur privilégié.

La jauge renforcée à compter du 19 mai 2021

 Les commerces doivent réserver à chaque client une surface de vente supérieure à 8m2. Une boutique avec une superficie inférieure ne peut ainsi accueillir qu’un seul client à la fois. Pour les autres, le respect de la jauge doit se faire en tenant compte de l’effectif maximal selon l’activité de l’établissement.

  • 9 juin 2021 : la jauge sera diminuée à 4m2 par client.
  • 30 juin 2021 : le magasin pourra accueillir 100% de l’effectif, dans le respect des gestes barrières.

Bon à savoir : les magasins qui ont une surface de vente supérieure à 400 m2 doivent mettre en place un dispositif de comptage à l’entrée (personne ou système).

Les mesures d’hygiène et de distanciation physique

 À l’entrée du magasin, les commerçants doivent fournir un produit hydroalcoolique, en libre-service pour les visiteurs. Ces derniers sont tenus de l’utiliser, dès l’âge de 11 ans. Les clients devront aussi porter un masque grand public avec une filtration supérieure à 90% ou un masque chirurgical. Il doit couvrir le nez, la bouche et le menton, de manière continue. Lorsque cela est possible, il est également nécessaire de mettre en place un sens de circulation dans le magasin et de différencier l’entrée et la sortie.

 Toutes les mesures appliquées doivent être affichées à l’entrée du magasin, à savoir : les consignes sanitaires, les conditions d’accès au magasin, les horaires et les heures d’affluence. En supplément, les commerces peuvent aussi mettre en place un système de retrait et de « click and collect » et en afficher les modalités à l’entrée. Il ne faut pas hésiter également à rappeler :

  • Aux clients de venir avec leurs propres sacs pour limiter les manipulations.
  • Le type de masques qui sont autorisés, conformément aux normes sanitaires.
  • Que le paiement électronique doit être privilégié.
  • L’importance de télécharger l’application Tous AntiCovid et de l’utiliser.

Le nettoyage des locaux

Tous les mobiliers, matériels et ustensiles susceptibles d’être contaminés doivent faire l’objet d’un nettoyage régulier pour désinfecter les surfaces. Une aération optimale doit aussi être prévue (ventilation naturelle ou mécanique).

Levons le voile sur le protocole sanitaire renforcé pour les restaurants

 

Fermés depuis fin octobre 2020, les bars, restaurants et restaurants d’hôtel peuvent accueillir à nouveau le public depuis le 19 mai 2021. Ils doivent cependant se soumettre à une procédure stricte pour assurer la sécurité des clients. Le protocole sanitaire mis en place se concentre sur la protection des consommateurs. Concernant celle des travailleurs, elle est détaillée dans le protocole national en entreprise.

 La première phase du 19 mai au 8 juin 2021

 Depuis le 19 mai, les Français ont pu réinvestir leurs bars et restaurants préférés, mais uniquement en terrasse. L’intérieur reste accessible pour aller aux toilettes ou pour accéder à la terrasse, si nécessaire. Pas de grandes tablées à l’horizon pour le moment : le nombre maximal par table est fixé à 6. Il faut aussi noter qu’il existe une jauge à respecter : 50% de l’effectif maximal de l’établissement est admis sur la terrasse.

Avec le mot « terrasse », le gouvernement regroupe tous les espaces situés en extérieur et à l’air libre, dont les patios. Les terrasses closes et couvertes ne sont pas concernées.

La deuxième phase du 9 juin au 29 juin 2021

Dès le 9 juin, la jauge passera à 100%. L’intérieur redeviendra accessible à 50% de son effectif maximal. Pour la consommation debout, notamment dans les bars, il faudra encore attendre. Lors de cette deuxième phase, le nombre de convives stagne à 6. Le protocole recommande fortement l’installation de parois de séparation entre les tables.

 La troisième phase après le 30 juin

C’est un quasi-retour à la normale prévu dès la fin du mois de juin. Plus de jauge, plus de nombre maximal de convives. Les mesures sanitaires devront cependant être respectées. Plus que quelques semaines à patienter !

Les règles à respecter dès le 19 mai 2021

Pendant les trois phases, le fil rouge reste les différentes règles d’hygiène. En voici un bref rappel, pour tous les clients des cafés, bars et restaurants :

  •   Le port du masque est obligatoire, dès 11 ans, pour tous les déplacements dans le restaurant et sur la terrasse.
  •   Le masque reste en place pendant la commande, avant le service du premier plat et lors du paiement.
  •   Du gel hydroalcoolique doit être mis à disposition du public, à l’entrée et à la sortie a minima, mais aussi en terrasse et aux toilettes.
  •   Les menus doivent prendre la forme, si possible, d’une ardoise ou d’un QR code, pour éviter les contacts. Ils peuvent aussi être communiqués par oral. Le personnel s’engage à nettoyer les menus plastifiés entre chaque client. Les menus en papier doivent être à usage unique.

Comme pour les magasins, un sens de circulation doit être mis en place dès que possible et un affichage est obligatoire à l’entrée du restaurant. Les entreprises CHR, à l’instar de toutes les autres sur le territoire, doivent nommer un référent COVID-19 pour veiller à la bonne application des protocoles.

Bon à savoir : dès le 9 juin, un cahier de rappel sera obligatoire pour améliorer le traçage des cas contacts. présenté aux clients (format papier ou numérique).  Les clients Ils devront y indiquer leurs coordonnées ainsi que la date et leur heure d’arrivée. Ces informations seront utilisées uniquement pour une éventuelle procédure de contact tracing. Bonne nouvelle : pour simplifier les démarches, un nouvel onglet sera déployé dans l’application TousAntiCovid. Le volet “Signal” permettra ainsi d’accéder à une version numérique de ce cahier de rappel.